• Nathalie DUPONT

Le pardon est Divin

Mis à jour : 4 oct. 2019


Découvrons ce que le pardon peut nous apporter dans notre vie quotidienne. Peut-il être une solution à certains états que nous traversons ou ressentons ?


Le pardon vient « réparer » une condamnation, un blâme ou un jugement que nous avons pu poser envers une personne, une situation ou encore envers soi-même.


Le pardon permet de nettoyer nos esprits en libérant l'énergie stagnante qui fige. Le résultat final du pardon est le lâcher prise ainsi que d'amener la paix de l'esprit et du corps.



Les bienfaits du pardon


Les effets bénéfiques du pardon ont été étudiés par des chercheurs depuis plusieurs d'années. Il existe un Institut International du Pardon qui met en œuvre des années de recherches sur la pratique du pardon. Que l'on soit d'accord ou pas avec la notion de pardon, il est remarquable de voir qu'il y a de nombreuses recherches à ce sujet.


Les scientifiques ont remarqué que le pardon constitue un excellent moyen pour diminuer la colère, la dépression, l'anxiété et diverses autres émotions. Également, les personnes capables de pardonner sont en moyenne plus satisfaites de leur vie. Et après avoir pardonné, celles-ci sont plus confiantes en l'avenir et ont une meilleure estime d'elles-mêmes. Le pardon favorise un état de bien-être général.


L'offense conduit au ressentiment et le ressentiment se transforme en amertume, alors la colère, l'agressivité peuvent en résulter. Quand on ne pardonne pas, on est en état d'adaptation et de stress. Ainsi, le pardon nous aide à guérir du ressentiment et du sentiment de culpabilité. Et protège notre santé.


Le Dr Patrick Lemoine, Docteur en neurosciences et psychiatre, nous dit : « le pardon est à la fois une aide à la guérison et un signe de cette guérison »


Aussi, Le Dr Luskin, co-fondateur et directeur du projet sur le pardon de l'université de Stanford, a notamment démontré que la colère peut être abandonnée grâce au pardon. Pour comprendre les effets de la colère et du pardon sur notre santé, il est utile de se rappeler la relation entre le corps et l'esprit. Notre perception et notre manière d'interpréter un événement devient une réalité pour notre corps.



Le pardon du coeur


Le pardon conditionnel indique que nous sommes dans une attente de pardon venant de l'extérieur en posant certaines conditions : « ok, je pardonne mais... si seulement si...à condition que...»

Affirmer, « je peux pardonner, mais je ne peux pas oublier » est une autre façon de dire « je ne pardonnerai pas ».


Maintenant, de quelle façon vais-je appliquer le pardon inconditionnel ?


Le pardon inconditionnel est une conscience d'amour total sans poser de condition particulière et sans attente particulière ; (par exemple : vouloir que la personne reconnaisse les conséquences de ses actes). Le pardon est pour TOUS et guérit toutes les personnes impliquées en nous libérant de la culpabilité.


Le pardon n'est pas un pouvoir extérieur à soi qui décide de pardonner ou pas. Le pardon est un choix intérieur, une décision que nous prenons avec nous-mêmes, dans la conscience du cœur. Le pardon est un acte d'amour et de paix pour soi, qui va rayonner autour de nous.


Cette démarche implique que je cesse de juger et de blâmer : moi-même et autrui. Généralement, la partie que je blâme chez l'autre est une partie de moi que je refuse de reconnaître et que je ne « vois » pas. Par exemple : reconnaître la déception de ne pas avoir été à la hauteur d'un idéal rêvé.

Tout en lâchant prise du besoin d'avoir raison.

Reconnaitre nos propres aspects difficiles peut nous aider à être plus tolérant aux aspects difficiles perçus chez les autres.


L'erreur est Humaine, le pardon est Divin ;


implique que ce n'est pas la personnalité (le Je, l'ego) avec le mental et l'intellect qui pardonne mais bien la conscience d'amour en notre cœur.


Le pardon inconditionnel nous invite d'Être au contact de notre cœur d'amour, dans une reconnaissance du lien d'Unité avec chacun. Et propose de transformer l'affirmation de « JE pardonne » en

« l'AMOUR inconditionnel en moi pardonne ».


Faisons une expérience



Dans cette conscience d'amour qui ne condamne pas. Faisons l'expérience de dire à voix haute « je vous pardonne » de faire une courte pause, puis de dire « l'amour inconditionnel en moi pardonne ». Et de ressentir ce que ces deux affirmations ont comme impact sur nos sensations. Est-ce identique dans votre ressenti ? Observez-vous une nuance ?

Disons maintenant simplement "Pardon" afin de ressentir ce qui se passe à l'intérieur de nous.

Avec le pardon, Nous choisissons la paix d'esprit au lieu de la condamnation. En prenant conscience que la personne (nous ou autrui) a agit sous l'influence de la peur ou de l'ignorance. Se pardonner peut nous donner la force et le sentiment de sécurité dont nous avons besoin pour parvenir à offrir le pardon aux autres. Et nous permet de se réconcilier avec soi-même. Il est une qualité de l'amour que nous nous portons. D'un amour sans jugement. Et d'une compassion qui prends soin.


Il est possible de poser une intention en affirmant "Moi, (notre prénom), Je suis prêt(e) à pardonner et à savourer la paix".


Je vous invite à examiner ce que le pardon propose et d'y découvrir la vérité et la valeur de sa qualité pour vous-mêmes.


Contemplation

Voici une contemplation avec l'aide de questions : Vous pouvez penser à une situation en particulier afin de rendre vivante la contemplation.


On commence...


Y a-t-il quelqu'un dans votre vie à qui vous avez besoin de pardonner ? Peut-être à vous-mêmes ? Se poser quelques instants avec chacune des questions tout en observant ce qui s'élève en nous.

La reconnaissance de mes ressentis face à la situation où j'ai senti que la personne m'a blessé est-il clair ?


Est-ce envisageable de pardonner, d'oublier et de continuer d'aimer ?


Amour et pardon peuvent-ils transformer ma souffrance, mon ressentiment ?


Mon amour et ma compassion peuvent-ils m'aider ? Aider autrui ?


Que signifie cultiver une attitude de pardon et me pardonner ?


Suis-je en mesure de me pardonner des limitations connues et inconnues que je me suis imposées et que j'ai imposées aux autres ?


Le pardon me permet-il de laisser aller ma propre condamnation ?


Que représente pour moi le pardon inconditionnel ?


Le pardon permet-il la réconciliation ?


Ces questionnements proposent de se découvrir dans un accueil chaleureux de ce qui EST. En nous offrant la possibilité de grandir en conscience. Accueillir le pardon du cœur nous permet de révéler une sagesse qui peut nous ouvrir dans un nouvel espace de paix.


Dans la paix du cœur,

Nathalie Dupont

© Tous droits réservés



Voir Allumer une bougie en notre coeur

  • Facebook Social Icône
  • Youtube
  • LinkedIn Nathalie Dupont