• Nathalie DUPONT

Bonjour, comment ça va ?

Mis à jour : 1 août 2019


Allons en Grèce, si vous le voulez bien pendant un instant, avec Socrate et son test des trois passoires.


Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute réputation de sagesse. Quelqu'un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dire :

« Sais-tu ce que je viens d'apprendre sur ton ami ? » Un instant, répondit Socrate, avant que tu ne me racontes tout cela, j'aimerais te faire passer un test très rapide. Ce que tu as à me dire, l'as-tu fais passer par le test des trois passoires ?

Les trois passoires ?

Mais oui, reprit Socrate. Avant de raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on aimerait dire. C'est ce que j'appelle le test des trois passoires. La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me raconter est vrai ?

Non, pas vraiment. Je n'ai pas vu la chose moi-même, je l'ai seulement entendu dire...

Très bien ! Tu ne sais donc pas si c'est la vérité. Voyons maintenant. Essayons de filtrer autrement, en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté. Ce que tu veux m'apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bien ?

Ah non ! Au contraire ! J'ai entendu dire que ton ami avait très mal agi.


Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui. Et tu n'es pas sûr si elles sont vraies. Ce n'est pas très prometteur ! Mais tu peux encore passer le test, car il reste une passoire, celle de l'utilité.

Est-il utile que tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait ?


Utile ? Non, pas réellement, je ne crois pas que ce soit utile...


Alors, conclu Socrate : Si ce que tu as à me raconter n'est ni vrai, ni bien, ni utile : Pourquoi vouloir me le dire ?

Je ne veux rien savoir et, de ton côté, tu ferais mieux d'oublier tout cela !



Tes mots me touchent


Nous l'avons vu précédemment dans ' le pouvoir de la parole ' l'impact de la parole. Aujourd'hui, prenons le moment du « Bonjour » pour regarder dans notre vie quotidienne, notre façon naturelle de répondre.

Généralement, que répondons nous à ce « Bonjour, comment ça va ? ». Partageons nous spontanément ce qui va bien dans notre vie, dans le monde ? Des aspects qui nous rendent joyeux, heureux ?

Ou se situe notre point de focalisation ? Sur ce qui va ou ce qui ne va pas ? Avons nous pleinement conscience de l'impact des paroles que nous prononçons ? Vous connaissez certainement l'expression « Tes mots me touchent » que l'on dit quand on se sent toucher par des paroles. La parole prononcée « touche » de la même façon qu'une main posée sur le corps. Cela a un impact sur nos cellules.





En cohérence


Notre parole est-elle en cohérence avec notre pensée ?


Si notre souhait est d'être en paix. Notre parole exprime-t-elle la paix ?


Si notre souhait est l'amour. Notre parole exprime-t-elle l'amour ?


Si notre souhait est le bonheur. Notre parole exprime-t-elle le bonheur ?

Nous pouvons regarder ainsi dans différents domaines de notre vie. Et nous pouvons le faire avec douceur et sans jugement. En prenant conscience également de l'intention, de la motivation qui sous-tend nos paroles. Cette observation peut nous aider à clarifier ce que nous voulons véritablement, en nous mettant en accord avec nous-mêmes.


Dans la paix du cœur,

Nathalie Dupont

©Tous droits réservés


Voir Offrir un sourire

  • Facebook Social Icône
  • Youtube
  • LinkedIn Nathalie Dupont