• Nathalie DUPONT

Être ami avec Soi

Mis à jour : 20 mai 2019


La question est simple ; est-ce un OUI qui nous vient facilement en réponse à « Suis-je mon-ma meilleur(e) ami(e) ? ».

Vous pourriez vouloir répondre « Et bien oui, j'ai un meilleur ami !». Et nommé le nom d'une personne en particulier. Ici, la proposition est de tourner notre regard vers l'intérieur afin d'observer si l'on se considère soi-même comme son « meilleur » ami ? Sommes-nous à l'écoute de nos besoins ? Est-ce confortable de rester avec soi en silence par exemple, sans rien faire de spécial ? Sommes-nous à l'aise ? Demander « comment je me sens ? » est bien différent de « comment je vais ? ». La nuance est de savoir si nous sommes au contact avec nos ressentis.

L'acceptation

S'accepter entièrement sans jugement, accepter certains de nos aspects que l'on peut avoir tendance à rejeter, à ne pas vouloir voir ! Cela consiste à prendre contact et à reconnaître ses émotions de colère, de déni de soi, de joie, de convoitise, de peur...de tout notre monde intérieur. Quelque soit l'émotion, c'est de ne pas vouloir s'en débarrasser mais de l'accepter complètement même si cela nous est inconfortable. Quand la peur s'élève, sommes-nous dans une bienveillance envers nous ? Dans l'accueil de ce qui EST, à prendre véritablement soin de soi ? tout comme un meilleur ami le ferait.

Et se laisser le temps de découvrir ce qui se passe réellement dans cet espace d'acception de ce qui est. Nous pouvons également regarder si cela nous est « facile » d'accepter la bienveillance, l'amour, la compassion envers nous-mêmes.



La méditation

La pratique de la méditation nous aide dans ce processus d'acceptation sans jugement. Elle cultive l'attitude de douceur, d'attention, d'observation et d'espace pour ainsi reconnaître, accepter et lâcher prise. Lâcher les « étiquettes » de bien ou de mal que nous posons sur nous-mêmes. Ce qui permet de développer une conscience de bonté et d'amitié avec soi. Apprendre à se connaître nous permet de découvrir l'autre également. L'acceptation de toutes les facettes qui nous caractérisent nous offre la possibilité d'accepter celles de « l'autre ». Sachant que la personne en face de soi est un miroir dans lequel est reflété nos aspects aussi bien lumineux que sombre. D'après vous, y-a-t-il une fondation, une base commune à toutes ses facettes ?


La beauté

Soyons tout comme un bon ami, à s'accepter, à développer notre écoute intérieure et nous donner ainsi l'opportunité de découvrir notre propre sagesse. Être en amitié avec soi nous relie tout naturellement à notre cœur, à notre bonté fondamentale et nous invite à reconnaître notre beauté intérieure.

Dans le paix du cœur,

Nathalie Dupont

© Tous droits réservés


Voir Ombre et Lumière, la Réconciliation

  • Facebook Social Icône
  • Youtube
  • LinkedIn Nathalie Dupont